VALERIE LE MERRER

Medaille d'or 43 Salon de la Marine.

 

Valérie Le Merrer - Côtes d’Armor, 1963. Installée dans la Manche à Saint-Aubin-des-Préaux.

 

Après une maîtrise d’Arts Plastiques, complétée pendant deux ans par l’étude du dessin d’après modèle, et une activité professionnelle dans la publicité et l’édition en tant que directrice artistique, Valérie Le Merrer se consacre désormais entièrement à la peinture.

 

À sa deuxième participation au Salon de la Marine à Paris, en 2014, son travail est récompensé par le prix du Chef d’Etat-Major qui lui remet la médaille d’or.

 

Démarche picturale : Ses promenades le long des côtes bretonnes et normandes deviennent tableaux lorsque, de ces lieux familiers, elle ressent le caractère profond et le mystère d’une nature étrangère qu’il faut accueillir.

 

Naît alors le désir de peindre ce “moment de paysage” aussi troublant qu’éphémère, instant vrai et fugace où la simplicité l’emporte sur le spectaculaire.

 

“Ce sont les falaises et les grèves qui font de moi un peintre. Je ne reste jamais longtemps sans aller voir la mer…”

« Parfois, le paysage donne plus qu'à voir, sa « présence »

 

nous convoque et nous sommes tout retournés par la sensation d'être embrassés par lui, d'en faire partie. C'est un pur moment de bonheur…Et le début des questions : pourquoi cet instant nous a tellement bouleversés ? Pourquoi les teintes de la mer nous troublent-elles ? Pourquoi ce bleu du ciel dans les mares provoque-t-il une joie légère ? Pourquoi la violence d’un ressac et la douceur d’une dune nous enchantent-t-ils ? Pourquoi ces noirs de falaises et de failles nous attirent-ils autant qu’ils nous effraient ? Pourquoi notre humeur dépend-elle de l’éclat des couleurs et des rayons du soleil ?…Ma peinture est la chose « à faire » pour ne pas rester dans la seule contemplation ou interrogation. Je m'obstine à peindre la lumière avec la pâte. Une façon de m’accrocher à la beauté qui nous entoure, celle d’un monde que nous n’avons pas créé.»